Flash Infos:
: La marche pacifique à Tizi-ouzou dénonçant la violence Dans sa première sortie médiatique à la tête de la barre technique des verts : Leekens : la qualification au mondial est difficile et notre mission est quasi-impossible Les projets d’habitations ne seront pas réalisés dans les délais : Le gouvernement incapable de fournir les fonds pour les projets AADL et LPP Elle a battu le MCA au score de deux buts à zéro : l'USMA décroche la deuxième "super coupe" de son histoire http://www.calameo.com/read/003500706f7c0af561f49 : EL MIHWAR N° 1254 du 02-11-2016 Leekens : La discipline est obligatoire et les joueurs contrevenants menacés de licenciement Histoire du mouvement national et la révolution algérienne : Publication de plus de 30 recherches scientifiques Les algériens célèbrent aujourd'hui mardi le 1er novembre, le 62ème anniversaire du déclenchement de la résolution, considérée l'une des plus importants mouvement de libération dans : L'Algérie célèbre le 62ème anniversaire du déclenchement de la révolution Le ministre des Moudjahiddines M. Tayeb Zitouni a  affirmé que des experts et spécialistes travaillent à récupérer la matière historique, notamment, ce qui concerne les : Une commission algéro-française pour récupérer les archives de l'Algérie en France Loi de finances 2017 : Les nouvelles taxes n’auront pas d’incidence directe sur les citoyens Le ministre de la santé Abdelmalek Boudiaf : Les laboratoires de fabrication d’équipements de radiothérapie doivent s’engager dans la maintenance et la formation Une école internationale américaine a été inaugurée hier, lundi 22 août, à Alger, par le directeur des Etudes juridiques et de la Coopération au ministère : Ouverture officielle de établissement internationale américaine à Alger Lionel Messi n’a aujourd’hui aucune raison de quitter le FC Barcelone mais la question de son futur en Catalogne recommence à poser question. Alors que : le départ de Messi serait «bien avancé» ! Kadi Boumdol a débuté sa carrière à la fin des années 1990, au sein du quotidien régional Erraï avant de rejoindre les staffs rédactionnels de : Le journaliste Kadi Boumdol......Autres médias bougie éteinte Une tentative massive d’émigration clandestine a été avortée, hier, au nord de Ras El Hamra, dans la wilaya d’Annaba par des unités des garde-côtes.   Ce sont : Tentative massive d’émigration clandestine a Annaba Un jihadiste malien présumé, dont le procès historique s'est ouvert devant la Cour pénale internationale, a demandé pardon lundi au peuple malien pour la destruction : Un jihadiste malien demande pardon au Mali Les forces gouvernementales Libyennes ont avancé dans le centre de Syrte, prenant de nouvelles positions aux terroristes du groupe autoproclamé Etat islamique (EI), a indiqué, : nouvelle déconfiture de l’« Etat islamique » au Libye Une personne a trouvé la mort et une autre a été portée disparue suite aux pluies diluviennes qui se sont abattues, samedi, en fin d’après : des pluies diluviennes font un mort et un disparu à Tébessa Après sa participation à l'Eurovision, Amir a su transformer l'essai. Alors qu'il cartonne avec son premier album, il s'est posé quelques minutes afin de se : Amir : "j'essaie au maximum de préserver ma vie privée" Selon plusieurs rumeurs, le chanteur Vianney s'était fait larguer par e-mail par sa petite amie. Il a démenti sur Twitter.   Plutôt discret, le chanteur Vianney avait : Vianney sort du silence Huit ans après avoir acheté le domaine du château du Miraval, Brad Pitt et Angelina ont décidé de s'en séparer.    En 2008, Brad Pitt et Angelina : Brad Pitt et Jolie vendent leur château de Miraval Au moins 50 personnes ont été tuées dans un attentat perpétré samedi soir lors d'un mariage à Gaziantep, dans le sud-est de la Turquie. Cette : Un attentat contre un mariage fait au moins 50 morts au sud de la Turquie En attendant les résultats définitifs des analyses génétiques sur les preuves retrouvées : Tous les indices portent à croire qu’il s’agit de la fille Nihal Ses vêtements ont été retrouvés tâchés de sang : Les premières images de la recherche de la fille Nihal à Tizi-ouzou En attendant la deuxième partie de l'année prochaine : sitcom « sous contrôle » attire les spectateur Algérienne au cours du mois de Ramadan La 9ème édition du festival de la musique et de la chanson oranaise s'est ouverte dimanche au théâtre régional "Abdelkader Alloula" d’Oran sous le slogan : ouverture du 9ème festival de la chanson oranaise a ORAN La facture d'importation de sucre s'est chiffrée à 346,92 millions de dollars (usd) durant les cinq premiers mois de 2016, contre 365,73 millions usd à : Sucre: La facture d'importation en baisse de près de 5,14% Trois policiers ont été tués par balles et trois autres blessés par un assaillant « ayant des troubles mentaux » dimanche soir dans le sud-est : Turquie : 3 policiers tués par balles et 3 autres blessés Le régime de cessez-le-feu en Syrie expire le 11 juillet à 23h59.Les forces gouvernementales syriennes poursuivent leur offensive dans la province de Deraa (sud-ouest) contre : l'armée syrienne progresse à Deraa, les islamistes demandent des renforts Actrice fatiha Sultan a "Elmihwar elyoumi" : "Certains programmes du Ramadan Sans objectif moral et produit seulement pour rire" Le prochain entraîneur de l'équipe national algérienne de football est Milovan Rajevac. C'est ce qu'indique une source proche de la FAF qui précise que l'instance : Selon une source crédible: Le serbe Milovan Rajevac serait le nouvel entraîneur de l'Algérie La sélection nigériane se trouve sans sélectionneur au même titre que son homologue algérienne qu’elle affrontera le 7 novembre prochain à Lagos pour le compte : Amaju Pinnick, président de la Fédération nigériane de football : « Nous allons nous battre pour aller au Mondial 2018 » Selon une source autorisée au niveau de la Fédération algérienne de football, les Verts recevront au stade Mustapha-Tchaker de Blida, lors des éliminatoires de la : Eliminatoires au Mondial de Russie: Les Verts resteront à Blida La société de distribution d’électricité et du gaz SDE-Oum El Bouaghi a procédé à la coupure de la fourniture d’électricité pour 10.000 abonnés en défaut : Oum El Bouaghi : coupure d’électricité pour 10.000 abonnés en défaut de paiement Un manque à gagner de 1464 enseignants permanents est exprimé par l’université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou dans le cadre de l’amélioration des conditions d’encadrement : Tizi Ouzou : un manque à gagner de plus de 1400 enseignants à l’université Mouloud Mammeri L’armée nigériane a annoncé dimanche avoir libéré lors d’une opération menée ce week-end dans le nord-est du pays plus de 5.000 personnes qui étaient aux : Nigeria : l’armée dit avoir libéré 5.000 otages de Boko Haram Près de 80.000 estivants ont afflué sur les plages de la wilaya de Mostaganem du 1er au 24 juin, a-t-on appris samedi auprès de la : Mostaganem : Affluence de près de 80.000 estivants sur les plages Le ministre de l’Energie, Noureddine Bouterfa, a procédé ce dimanche 26 juin, à la désignation de M. Mustapha Guitouni comme PDG de la société nationale : Mustapha Guitouni, nouveau PDG de Sonelgaz   Le président du Parlement européen Martin Schulz a exhorté dimanche le Premier ministre britannique David Cameron à entamer la procédure de sortie de l'Union : Le Parlement européen exhorte le Royaume-Uni à engager sa sortie dès mardi « Dès l’année prochaine, seront mis en œuvre des changements radicaux dans l’organisation de l’examen du baccalauréat, changements qui seront en phase avec les évolutions : Des « changements radicaux » dans l’organisation du baccalauréat l’année prochaine

Terrorisme : l’Afrique peut-elle faire face ?


  22 Jan 2016 - 16:23   lu 2731 fois   0 commentaires   DOSSIER
Terrorisme : l’Afrique peut-elle faire face ?

 

Par François Soudan   

 

Alors que les attentats de Paris ont révélé les failles sécuritaires de l'Europe, comment le continent, qui conjugue à la fois une grande habitude et une vraie impuissance, lutte-t-il contre les groupes jihadistes ?

Face à ce nouveau mode de guerre asymétrique qu’est le terrorisme jihadiste, l’Afrique conjugue à la fois une grande habitude et une grande impréparation. De Nouakchott à Djibouti, de Casablanca à Mombasa, l’arme de la terreur fait partie du paysage depuis une décennie. Dans la seule bande sahélienne, l’activité des groupes islamistes radicaux a entraîné le déplacement de 3,5 millions de réfugiés et la mort de près de 20 000 civils (dont 60 % pour le seul Nigeria), et pas moins de dix capitales du continent ont été, ces dernières années, la cible de prises d’otages et d’attentats meurtriers : Tunis, Tripoli, Bamako, Abuja, N’Djamena, Niamey, Kampala, Nairobi, Djibouti, Mogadiscio…

 

L’impuissance du continent

Le terrorisme y est donc un phénomène relativement résilient, et les réactions des populations qui y sont confrontées diffèrent assez largement de ce que l’on observe en Europe en ce moment : ni sidération, ni incapacité à comprendre ce qui leur arrive, mais un mélange de résignation et de révolte, surtout une facilité spontanée à regarder la réalité en face. Il s’agit bien d’une guerre, et les jihadistes d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), de Boko Haram ou de la nébuleuse Shebab ne sont ni des fous ni des psychopathes, ce sont des ennemis avec un projet élaboré et délibéré : cela, chacun en Afrique l’a compris, et personne ne s’étonne plus de voir la France érigée au rang de cible prioritaire et symbolique puisque cette puissance moyenne est aujourd’hui la plus interventionniste dans le monde arabo-musulman.

 

Boko Haram compte entre 5 000 et 7 000 hommes, les Shebab 3 000 à 5 000, Aqmi et Al-Mourabitoune un millier

Habitude donc, mais aussi impuissance. Les ressources humaines et matérielles mobilisées par les groupes jihadistes qui écument le 15e parallèle sont faibles : Boko Haram compte entre 5 000 et 7 000 hommes, les Shebab 3 000 à 5 000, Aqmi et Al-Mourabitoune un millier, leur armement se résumant aux fusils d’assaut, aux lance-roquettes, aux grenades et aux bombes humaines. Seul Daesh, implanté en Libye, fort de ses 2 500 combattants répartis entre Syrte et l’enclave de Derna, possède un embryon d’armement lourd, de véhicules blindés et de moyens antiaériens.

 

Pourtant, les forces de sécurité africaines ont bien du mal à faire face et, quand elles y parviennent, comme dans le nord-est du Nigeria, leurs efforts mutualisés ont l’effet d’un coup de pied dans une fourmilière : l’ennemi se disperse et, plutôt que d’attaquer des localités, multiplie les opérations suicides – les deux dernières en date, perpétrées à Kano et à Yola, capitale de l’État d’Adamaoua, les 17 et 18 novembre, ont fait 47 morts et 130 blessés. L’absence de coopération efficace entre les États dans les domaines du renseignement et de la surveillance est l’une des clés de cette impréparation. Ce travail, indispensable parce que préventif, est en partie assuré par les forces françaises et américaines présentes sur place, mais il est carent là où le renseignement humain fait toute la différence : dans les grandes villes.

 

L’État islamique attire les jihadistes africains 

 

Ce constat est d’autant plus préoccupant que l’on observe ces derniers temps un mouvement de retour des jihadistes subsahariens, plus particulièrement francophones, partis combattre dans les rangs de l’État islamique. Maliens, Nigériens, Tchadiens, Sénégalais, Soudanais : ils seraient deux milliers répartis entre les confins syro-irakiens et le nord de la Libye (où les habitants les surnomment « les Boko Haram »).

Certains ont déjà rejoint le Sud libyen, où ils s’engagent aux côtés des tribus arabes en guerre de territoires permanente contre les Toubous. D’autres – notamment un groupe de Sénégalais et de Maghrébins – ont été repérés au sein de la secte d’Abubakar Shekau. Il y a peu de doute que la destination finale de ces terroristes soit leur pays d’origine et plus précisément les métropoles. Dakar est considérée aujourd’hui par les services de renseignements occidentaux comme l’une des capitales les plus menacées et les plus vulnérables, mais Yaoundé et Douala, au Cameroun, sont aussi des cibles potentielles.

Le paradoxe veut aussi que la Tunisie, qui, par son exemple, a semé les graines de la révolution libyenne, soit désormais la principale victime du chaos

Au Maghreb, la situation est différente. Considérés comme les plus performants du continent et très engagés dans la coopération avec l’Europe, les services de renseignements et de sécurité marocains sont très proactifs en matière de détection et de démantèlement des réseaux jihadistes. Très expérimentés eux aussi, leurs homologues algériens sont parvenus à sanctuariser la capitale, Alger, depuis plusieurs années. Reste la Tunisie, sans doute la plus grande pourvoyeuse de recrues pour Daesh et la moins bien préparée, depuis la chute de Ben Ali, à absorber le choc en retour. Le paradoxe veut aussi que ce pays, qui, par son exemple, a semé les graines de la révolution libyenne, soit désormais la principale victime du chaos dans lequel les apprentis sorciers de Paris, Londres et Washington ont plongé la défunte Jamahiriya, passée directement de la case dictature à celle de l’État néant et première fabrique africaine de terreur

 

 

source: jeune afrique



Commentaires (0 posté)


total: | Affiché:

Postez votre commentaire



Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha